Expositions : Bienvenue

Exposition au CDI: "MONA LISA S'EXPRIME" par les 1ères Littéraires de Mme L'ESPAGNOL, jusqu'au 2 juin 2017

Quand la Littérature rencontre l'Art

Venez découvrir quelles critiques La Joconde pourrait faire à propos des multiples reproductions dont elle est victime aujourd'hui (travail sur les réécritures) et soyez étonnés par les portraits détournés de La Joconde et les textes de présentation des oeuvres réalisés par les jeunes artistes (textes d'argumentation).

Portraits "composites" et "thématiques", conçus après l'étude de célèbres tableaux pastiches de la célébrissime "Joconde" de Léonard DE VINCI, les détournements de La Joconde, comme par exemple "La Joconde aux clés" de Fernand LEGER (1930) et "Mona Lisa" (1983) de Jean-Michel BASQUIAT...

Portrait 1: 

La Joconde féministe réalisée avec des parties de visages de femmes célèbres

Yeux de Rosa Parks qui lutta contre la ségrégation, nez de Hedy Lamarr qui inventa une technique de communication pour l'armée américaine, dossard 261 portée par Katrine Switzer, 1ère femme à courir le Marathon de Boston en 1967 (alors qu'il n'était réservé qu'aux hommes)...

Portrait 2: En Donald Trump (satire). La Joconde moderne pour témoigner de l'évolution actuelle: régression contre progression du temps de la Renaissance, féminisme contre mysoginie...

Portrait 3: La Joconde  féministe, à travers la sportive qui peut faire carrière

Portrait 4:

La Joconde Gothique utiliser un personnage célèbre pour revaloriser le style gothique (qui est très critiqué)

Portrait 5: La Joconde bohème

La bohème est une façon de vivre au jour le jour dans la pauvreté mais aussi dans l’insouciance. Elle correspond à un mouvement littéraire et artistique du xixe siècle, en marge du mouvement romantique plus aristocratique. J’aime beaucoup cette façon de penser. On retrouve ce style de par le collier de fleurs dans les cheveux, le collier « peace & love ». De cette façon là, elle représente la paix.

Portrait 6: La Joconde reggae,décontractée et avec un style coloré pour rompre avec sa représentation classique par Léonard DE VINCI 
Portrait 7: Caricature de La Joconde (critique de sa perfection) Portrait 8: La Joconde au milieu de "La nuit étoilée" de VAN GOGH pour revisiter La Joconde avec un autre style, en gardant sa posture et en introduisant une part de rêve en mêlant sa chevelure bleutée à la nuit Portrait 9: La Joconde comme symbole de liberté, pour incarner la liberté d'expression, d'opinion et le droit d'être soi-même, de vivre comme on le souhaite
Portrait 10:La Joconde Mask, avec sa part de mystère, une femme d'aujourd'huiqui pourrait avoir une apparence trompeuse par rapport à sa réelle personnalité

Portrait 11:

La Joconde duale

La version de La Joconde que j'ai proposé est celle d'une Joconde avec un visage d'homme et tenant un masque représentant le visage de celle-ci, tel qu'on le connaît et le mystère de ce visage emblématique.

J'ai choisi de la représenter de cette manière pour souligner le fait que l'on ne connaisse pas sa véritable identité, qu'on ne sache pas de qui le peintre original ait voulu faire le portrait et aussi pour montrer que les différentes hypothèses autour de ce portrait pouvait lui faire adopter n'importe quelle identité, notamment celle d'un homme.

 

Portrait 12: Charlot Joconde (avec maintien d'éléments de représentation: mains, coiffure, posture...)
  Portrait 13: La Joconde en héroïne de dessin animé ou de manga, mystérieuse courageuse, avec une pointe d'humour   Portrait 14:Mona Jocker confronté à un monde où mal et bien coexistent. Il est toujours nécessaire pour se faire un avis de ne pas s'en tenir à la version officielle 



VOTEZ POUR VOS TEXTES (LA JOCONDE INDIGNEE!) ET VOS PORTRAITS PREFERES AU CDI 

LES GRANDES GAGNANTES SONT Maëlle et Kessy ex-aequo pour les textes et Leïla pour le portrait!

Texte 1 Texte 2
Texte 3 Texte 4
Texte 5 Texte 6
Texte 7 Texte 8
Texte 9 Texte 10
Texte 11 Texte 12
Texte 13  

 

 

Découvrez qui était Jules MICHELET et l'histoire de notre lycée ainsi que son architecture

Installation artistique "Voiler pour Dévoiler" à Génos

Quand l'art contemporain met en relief le patrimoine du Louron

 

 

 

 

Vendredi 10 juin, journée du lancement d'un nouvel événement artistique en vallée du Louron, avec l'installation in situ « Voiler pour Dévoiler ». Pour les élèves de Première de la classe Patrimoine, une date qu'ils n'oublieront pas : rencontre avec les élèves des classes primaires pour expliquer la démarche artistique et discours devant les élus et partenaires qui ont permis la concrétisation de ce beau projet scolaire.

Beaucoup d'intérêt manifesté avec des échanges nourris entre lycéens et écoliers et premiers dessins de la tour avec ses nouveaux atours. Une inauguration officielle réussie pour cette première rencontre inédite entre Art contemporain et Histoire médiévale. Un projet digne des attentes de l'enseignement supérieur, comme le rappelle Quentin MASSIAS, animateur au Pays d'Art et d'Histoire, qui va permettre de renouveler le regard sur cet édifice emblématique, tout en rappelant sa fonction première : une tour de guet d'où étaient émis des signaux d'alerte en cas d'invasions.

Ce à quoi s'ajoute une nouvelle dimension poétique, grâce à cet emballage de la tour : le voilage orange transparent révélant les matériaux et créant des effets inédits de lumière à l'intérieur et à l'extérieur de la tour. Une belle association entre souffle de l'Histoire et pierres vivantes.

Un événement visible jusqu'au 10 juillet, date de passage du Tour de France ! Aussi, chers amis touristes, n'hésitez pas à effectuer une ballade insolite qui mettra tous vos sens en éveil : la vision de la tour évoluant en fonction de l'air et de la luminosité...

 

 

 

Montrer « l'indicible  »

 

Figer le temps. Oeuvrer pour la mémoire. Fixer sur la pellicule photo.

Première image saisissante. Un immense portail se dresse encore devant nous.

Synonyme d'effroi, de pleurs, de douleur. Entrée dans un univers de mort. Auschwitz.

 

Des centaines de milliers de vie à jamais captives de l' univers concentrationnaire. De trop rares survivants.

Ne jamais oublier et sans cesse témoigner. Pouvoir de l'image pour dénoncer l'horreur et émotion... grâce au ressenti des élèves de 1ère C du lycée MICHELET qui ont marché dans les pas des déportés.

 

Une exposition visible actuellement à l'espace culturel du lycée et dont les premiers visiteurs ont été les collégiens de 3ème.

Merci aux passeurs de mémoire, élèves et professeurs, Mr BOTELLA et Mme LALA

 

 

 

Modifier le commentaire 

par FLORENCE MERLHE le 02 juin 2017 à 10:19

haut de page